Les artistes

Une série de portraits pour mettre en lumière tous ceux qui participent de près ou de loin aux explorations/expéditions/projets soutenus ou développés par Under The Pole ! Les projets mis en oeuvre sont avant tout construits et menés par des femmes et des hommes “comme tout le monde”  soucieux de transmettre au plus grand nombre.

La valorisation et la vulgarisation scientifique sont au cœur des enjeux de sensibilisation environnementale. Par la voie artistique, et notamment le dessin, ces artistes ont décidé de nous accompagner tout le long de cette aventure pour porter un regard sur la fragilité des écosystèmes rencontrés, sur l’organisation d’une expédition, mais aussi pour sublimer l’irréel devenu réel au travers de plongées sous-marines innovantes.

Liz Hascoët

 

Dessinatrice et Artiste textile

 

Aujourd’hui dessinatrice et artiste textile, Liz a basé son atelier à Port-Louis dans le Morbihan. Depuis son enfance, la nature, la mer et l’environnement font partie intégrante de son univers.

Après un bac art appliqué, elle a étudié le textile à l’ESAAT de Roubaix et poursuivi cette spécialisation à l’université de Turku en Finlande ainsi qu’en Écosse où elle a décroché un master en “Innovation textile”. À côté de son cursus scolaire, le dessin a toujours été présent. De retour en France, elle s’est inscrite à la “Maison des Artistes”.

La découverte de la matière et le vocabulaire textile enrichissent son travail actuel autour du dessin, de la gravure et des tissus. Capter un geste, une attitude, un espace, lui permet à travers le trait de développer un univers singulier.

Elle aime ce rapport au dessin qui est d’aller à l’essentiel . Ce médium lui permet d’observer et de retranscrire le monde qui nous entoure. L’association de dessins et matières lui permet de créer par accumulation d’éléments un espace géographique. L’idée est d’explorer le potentiel d’un lieu, de retranscrire une approche personnelle face à un territoire.

Le motif graphique devient un prétexte pour découvrir de nouveaux espaces (géographiques, océanographiques). L’univers de la mer est très présent dans son travail. Elle est fascinée par ce que cet espace nous offre. Observer les explorateurs d’aujourd’hui et d’hier, les professionnels de la mer, les recherches océanographiques constituent un vaste champ de recherche et d’explorations graphiques.

 

En savoir encore plus sur Liz

Une chose que tu adores et une autre que tu détestes ?

Ce que j’adore : la joie de vivre et le chocolat.
Ce que je déteste : les personnes pessimistes et le fenouil.

Quel projet accompagnes-tu (soutiens-tu) au sein d’Under The Pole ? Pourquoi ?

Je soutiens l’exploration Under the Pole à travers Under the Pole III. Il s’agit d’une expédition qui allie innovation, science et rêve ! À travers leur travail et une belle énergie, l’équipe nous fait découvrir la beauté des océans.

À ton niveau, comment participes-tu à la réussite du projet ?

Je travaille sur des dessins qui illustrent l’arctique ( vie arctique, plongée polaire, bioluminescence…)

Comment as-tu connu ce projet ?

J’ai connu Under the Pole en 2014, lors de recherche sur l’Arctique.

Qu’est-ce qui t’a poussé à travailler chez Under The Pole ?

Je trouve que le travail de cette équipe est fantastique ! C’est un plaisir de pouvoir travailler avec eux.

Un petit mot pour celles et ceux qui souhaiteraient comme toi sauter le cap et rejoindre l’équipage ?

Osez écrire une lettre !

La question habituelle de fin d’interview, un homme une femme qui t’inspire ? Pourquoi ?

Difficile d’en choisir une personne, car plusieurs personnes m’inspirent, mais si je devais en nommer une je nommerais MEG (Marguerite) CHARCOT. Femme de Jean-Baptiste Charcot qui l’a soutenue dans ses explorations polaires. Elle était également peintre.

Marine Léger

 

Conception du Paysage

 

Actuellement en quatrième année en formation de paysagiste concepteur à l’école de la nature et du paysage de Blois, Marine continue de porter un regard incisif sur l’environnement qui l’entoure. Elle a toujours été fascinée par les étroites relations entre flore et faune et leur corrélation dans le paysage. Dès son enfance, elle est très vite sensibilisée par tout ce qui l’entoure, notamment à travers le métier de son père, viticulteur  dans les vignobles du Cognac. Elle partage ainsi sa passion pour la nature et la campagne. Marine développe également sa sensibilité en observant les aquarelles et le savoir-faire de sa mère, dont elle a suivie les traces dans l’expression graphique. Elle trouve dans l’aspect plastique, un moyen de s’exprimer et de partager son regard avec les autres.

Elle s’oriente dans une formation scientifique au lycée,  et obtient son bac S à Jonzac, en Charente-Maritime, où elle a grandit. Elle poursuit ses études avec un BTS Aménagements paysagers, afin de se procurer  une première expérience dans le paysage. La pluridisciplinarité liée au métier de paysagiste la fascine, elle a alors cherché à développer ses connaissances en études supérieures. Elle se présente au concours d’entrée à l’école de la Nature et du Paysage de Blois, qu’elle intègre en première année. Durant son cursus, elle a eu l’opportunité de voyager en Irlande ainsi qu’au Canada où elle a pu découvrir de nouveaux paysages, ces déambulations lors de ses voyages l’ont fortement inspirée dans ses dessins et récits.

Les techniques de représentation graphique constituent la charpente de son futur métier, qui doivent être un moyen de retranscrire ses idées de manière sensible. Elle aime particulièrement mélanger différentes techniques, en jouant sur les superpositions, les collages, en les combinant à des peintures, des textures, autant de moyen lui permettant d’innover pour chaque nouveau projet.

 

En savoir encore plus sur Marine

Une chose que tu adores et une autre que tu détestes ?

J’adore voyager, découvrir de nouvelles cultures à travers le paysage, la nourriture, l’architecture.
Ce que je déteste… peut être les choux brucelles.

Quel projet accompagnes-tu (soutiens-tu) au sein d’Under The Pole ? Pourquoi ?

Le Projet Under the pole III en Polynésie, pour la relation entre scientifiques/plongeurs/requins et les données précieuses récoltées.

À ton niveau, comment participes-tu à la réussite du projet ?

Par la réalisation de pièces graphiques compréhensibles par tous, illustrant les principales missions de Under the pole.

Comment as-tu connu ce projet ?

Par le biais d’un ami, ancien étudiant en protection des littoraux.

Qu’est-ce qui t’a poussé à travailler chez Under The Pole ?

Les démarches, notamment pédagogiques, qui visent à partager leurs expériences de manière accessible pour les novices. C’est un moyen pour moi de connaître un autre type d’environnement : paysage sous-marin.

Un petit mot pour celles et ceux qui souhaiteraient comme toi sauter le cap et rejoindre l’équipage ?

Très facile d’échanger avec des membres de l’équipage

La question habituelle de fin d’interview, un homme une femme qui t’inspire ? Pourquoi ?

David Hockney, peintre, pour sa vision bien à lui du monde et des couleurs.